A propos de Laura Ling et Euna Lee

Au moment même ou l’ancien président américain Bill Clinton se rend en RPDC pour obtenir la libération des deux journalistes incarcérées, les droits de l’hommiste de tous poils s’accordent pour réclamer leur libération au nom des prétendues « droit humains ». Le bureau politique du PCJF maintient sa position et considère qu’une décision de justice prononcée par un tribunal souverain ne saurait être bafoué de la sorte, ainsi, nous trouvons juste qu’elles purgent jusqu’au bout leur peine de 12 ans de travaux forcés afin de payer pour les crimes qu’elles ont commis. Nous reproduisons ci-après le rapport détaillé de l’affaire publié par l’agence KCNA et traduit en français par le comité de rédaction du PCJF.

 L’agence KCNA a publié un rapport détaillé qui révèle au grand jour les crimes commis par les deux journalistes américaines qui ont été arrêtées pour être rentré illégalement sur le sol nord coréen et avoir commis des actes hostiles pour lesquels elles ont été jugées.

A l’aube du 17 mars, deux hommes et deux femmes non identifiées ont secrètement traversés le fleuve Tumen pour s’introduire dans le village de Kangan-ri dans le conté d’Osong qui se situe dans la province du nord-Hamkyong.  C’est à cet endroit que les deux femmes ont été arrêtées.

Il a été confirmé que les deux femmes arrêtées étaient Laura Ling, 32 ans, sino-américaine et correspondante pour la chaine Current TV ainsi qu’Euna Lee, coréenne américaine de 36 ans et éditrice chez Current TV.

L’investigation a prouvé que les intruses ont traversées la frontière pour commettre le crime de produire des documents vidéos destinés à être utilisés pour une campagne de propagande visant à souiller la Corée du nord sur la question des droits de l’homme.

L’investigation préliminaire a prouvé qu’elles avaient déjà pour projet de produire et diffuser un documentaire contre la RPDC avec Mitch Koss, producteur exécutif des programmes de Current TV, David Neuman, président des programmes et David Harleston, chef du département juridique de Current TV ainsi que d’autres personnes à Los Angeles en Janvier.

Le procès des accusées s’est tenu du 4 au 8 juin 2009 dans la cour de la ville de Pyongyang.

Durant le procès, les accusées ont admises que les actes qu’elles avaient commis constituaient de vrais crimes qui cachaient des motivations politiques visant à isoler et critiquer le modèle socialiste de la RPDC en trafiquant des images dans le but de falsifier les performances de la Corée du nord en matière de droits humains.

Au nom de la république populaire et démocratique de Corée, et en vertu de l’article 44 du code criminel, les deux journalistes ont été condamnées à 12 ans de rééducation par le travail de force.

Le début de la peine de prison a été compté à partir du 22 mars 2009, date à laquelle elles ont été arrêtées.   Les criminelles ont acceptées et reconnues le jugement.

La RPDC suit avec un haut degré de vigilance la réaction des impérialistes américains à propos de ce dossier.

Source: KCNA. Traduction: Comité de redaction du PCJF.

EDIT au 4/08/2009: Nous apprenons à l’instant que le cher leader Kim Jong-il a décidé d’accorder une grâce spéciale aux deux journalistes criminelles. Cette décision fait suite aux excuses faites par Bill Clinton au guide de la nation nord-coréenne. Clinton a exprimé à Kim Jong Il des excuses sincères pour les actes hostiles commis par les deux journalistes américaines contre la RPDC après y avoir pénétré illégalement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :